Accueil

SOMMAIRE

Biographie   Remerciements

REFERENCES

 

English  Text

 

REFECTION  DE  L'   URETRE FEMININ  ET  DE  SON  SOUTENEMENT   NATUREL

Technique  opératoire

 

Le principe de l' opération est d' inciser le revêtement vaginal et le fascia sous-urétral de l' urètre,  de libérer l' urètre et de le réparer en rétablissant sa longueur  et son diamètre physiologiques, et de reconstruire le soutènement naturel  en retendant le fascia sous-urétral  par recouvrement en paletot.

Cet abord exclusivement vaginal permet de traiter à la fois  la cystocèle, la rectocèle, la ptose du col utérin, la béance du vagin et de la fourchette vulvaire.

Le but étant de reconstruire l' architecture normale, l' opération a été utilisée pour traiter non seulement l' incontinence d' effort  mais aussi la dysurie par sténose scléro-inflammatoire , les diverticules de l' urètre et quelques autres cas similaires.

 

SCHEMA  OPERATOIRE

 

1. Le pli sous-urétral naturel

2. Ptose uro-génitale. Le tube urinaire dans son surtout fibreux dont le pli sous-urétral est un dédoublement transversal.

a. Le pli sous-urétral sous le tégument vaginal récliné.

3. Après incision du pli et dissection du fascia sous-urétral.

b. L' urètre est libéré sur ses faces antérieure et latérales.

c. le fascia disséqué sur la hauteur de  l' incision forme deux pans latéraux.

4. Les couches muqueuse et musculaire de l' urètre sont réparées au fil  fin et le calibre naturel du canal est restauré.

d. e.  Les deux pans du fascia sont superposés en paletot et amarrés solidement l' un à l' autre sur les pourtours.

5. En coupe, l' urètre et le col vésical sont maintenant sous-tendus par un fascia double naturel.

PHOTOGRAPHIES  PEROPERATOIRES

Incontinence  d' effort  simple   sans  ptose  uro-génitale  importante

La vessie contient 300 ml. Le test d' expression manuelle sus-pubienne suffit à objectiver l' incontinence par défaut de contention. Le même test répété en fin d' opération montre l' effet  de la réparation.

 

L' incision circonscrit le pli et permet d' enlever  le tégument vaginal en quartier d 'orange

 Le pli est disséqué jusqu'au relief de l' urètre sous-jacent.

 Le pli entièrement disséqué et tendu sur deux pinces.

 

 Incision sagittale du pli  jusqu'au contact de la couche externe musculaire de l' urètre

 Mise en évidence du canal en vue de sa réparation éventuelle, en poussant la dissection jusqu'aux branches ischio-pubiennes au niveau des racines du clitoris.

 Dans ce cas très simple, les deux pans du fascia sont superposés en paletot et forment une bandelette naturelle d' environ 2 cm de large, à une tension naturelle.

Fermeture simple de l' incision . Il n'y a pas de surface vaginale excédentaire à enlever.

 

Incontinence d' effort  avec ptose urogénitale  importante

 Cytoptose, béance urétrale, distension vaginale modérée, pli sous-urétral peu important

 Multipare. Ptose uro-génitale importante. Pli sous-urétral nettement épaissi.

La section sagittale du pli  permet de façonner deux plans de fascia très larges et très épais.

En haut, un des deux pans du pli avant superposition en paletot.

En bas, le tégument vaginal distendu a été fixé provisoirement à la peau avant résection à la demande et reconstruction d' un vagin aux dimensions normales.

Deux pans de fascia très larges, en cours de superposition en paletot.

Les deux pans très larges superposés

Aspect final après résection de la surface de vagin excédentaire

Mèchage terminal.

 

Page suivante :  Résultats

 

Anatomie du pli sous-urétral