Accueil

SOMMAIRE

Biographie

REFERENCES

 

English Abstract

Cystite interstitielle :   Légitimité de l’ hypothèse virale herpétique

Page 1 : Introduction. Résumé. Page 2 : Antécédents. Page 3 : Premières consultations. Page 4 : Laboratoire.
Page 5 : Opérations. Page 6 : Diagnostic isotopique de reflux Page 7 : Observations ultérieures Page 8 : Discussion

Page  1 / 8      

Je rapporte ici un cas clinique suivi pendant  18 ans.   L’observation couvre trois périodes : 1986-1993,  1993-1999 et 1999-2004  correspondant à trois services d’ urologie successifs,  à trois diagnostics  et  à trois types de traitement   pour une maladie où les descriptions histopathologiques ont toujours été identiques.

Je remercie vivement les confrères et collègues qui  m' ont communiqué verbalement leurs observations sur ce cas commun  mais n' ont pas jugé utile de participer à la publication.

Il n'y a pas eu de publication en revue ou en video.  C'est pourquoi je publie ce cas, in extenso et en français  ( 8 pages au format HTM ) , sur mon site du réseau mondial,   celui-ci ne limitant pas le nombre de pages et d'illustrations  comme les revues traditionnelles qui doivent faire face à des coûts de publication élevé.   Par ailleurs,  le réseau international  permet la publication d' observations personnelles sans  obtenir la permission d' une nomenklatura  souvent conservatrice et soucieuse en premier lieu de pérenniser, par la recherche constante du plus petit commun dénominateur de consensus,  ses privilèges académiques et médiatiques.   En contrepartie, il est entendu que le lecteur d' Internet est supposé capable de juger sainement.

 

 Résumé

 

Il s’agit d’une patiente,  âgée de 54 ans au début des symptômes,  présentant des lésions ulcératives très douloureuses de la vessie avec irradiations vers le bassin osseux , le coccyx , la cuisse et la jambe.  On a posé le diagnostic de cystite intertitielle.  Après l' échec  des thérapeutiques classiques,  le diagnostic d’ infection par un virus de la famille herpès ou  varicelle-zona  a été posé comme hypothèse d’ observation pour un traitement d’ épreuve.

Le traitement par aciclovir  a été suivi d’une guérison totale maintenue pendant deux  années.  A ce moment s’est manifesté  un reflux vésico-rénal bilatéral accompagné d’ infection rénale.   On a réalisé une opération antireflux.   La thérapeutique  antiherpétique a été continuée  et la patiente est restée indemne de douleurs vésicales  encore pendant les quatre années suivantes.

 

Ensuite la patiente a consulté  un autre service d’ urologie  pour récidive douloureuse. Les traitements classiques de la cystite interstitielle n’ont procuré aucune amélioration.

 

Dans un troisième service d’ urologie,  le diagnostic d’ hyperactivité vésicale a été posé ; l’implantation d’une électrode de neuromodulation a été suivie d’ échec. 

Finalement, un succès probant a pu être acquis par une cystectomie sus-trigonale avec remplacement vésical par un greffon  intestinal détubulé et le bon résultat s’est maintenu pendant les quatre années suivantes.

 

La symptomatologie est confrontée aux  constatations histologiques et biologiques.